• Les fils PDO
    Les fils de polydioxanone (PDO) permettent de défroisser et de redensifier les tissus tout en traitant le relâchement cutané.
    Les fils PDO
  • Le peeling masque dépigmentant
    Le peeling dépigmentant est recommandé pour traiter les taches de vieillesse (lentigos), les taches solaires (vieillissement héliodermique), le masque de grossesse (mélasma), les pigmentations post-opératoires.
    Le peeling masque dépigmentant
  • Rides de la marionnette (plis d’amertume) : les fils PDO pour redensifier et rehausser les tissus
    Les rides de la marionnette, appelées également plis d’amertume, partent des commissures des lèvres et descendent sur le menton. Différentes techniques de médecine esthétique permettent de les traiter.
    Rides de la marionnette (plis d’amertume) : les fils PDO pour redensifier et rehausser les tissus
  • Cicatrices d’acné : l’association miracle du microneedling et du peeling PXR33
    Touchant de très nombreux adolescents, l’acné laisse parfois des cicatrices inesthétiques et indélébiles. Le Dr Christian Cocchi associe, pour traiter les cicatrices d’acné en creux, deux techniques complémentaires : le microneedling et un nouveau peeling modifié au TCA : le PXR33.
    Cicatrices d’acné : l’association miracle du microneedling et du peeling PXR33

Ces informations sont données à titre informatif mais ne remplacent en aucun cas une consultation. Pour une meilleure approche, consultez notre FAQ ou contactez le Dr Cocchi à La Teste de Buch - Arcachon et à Bordeaux.

La Détoxication des Métaux Lourds – Chélation

Aujourd’hui, les organismes ont des teneurs en métaux lourds 500 à 1000 fois supérieurs à ce qu’ils étaient à l’époque préindustrielle. Ces métaux lourds sont indestructibles, très peu métabolisables voire pas du tout et s’accumulent dans votre corps, en particulier dans la graisse du cerveau, entrainant des effets toxiques extrêmement préjudiciables à court et/ou à long terme sur votre santé.

Détoxication métaux lourdsLes métaux lourds perturbent en effet durablement les équilibres et mécanismes biologiques notamment enzymatiques, étant à l’origine ou responsable ou aggravant les situations suivantes, devant lesquelles il faut rechercher une intoxication métallique: Fatigue, saignement des gencives, fibromyalgie et autres douleurs (mal au dos, au ventre), problèmes et douleurs articulaires (arthrite rhumatoïde,…) ou neurologiques (maladie d’alzheimer et de parkinson).

Les principaux métaux lourds en cause sont :Métaux lourds

  • le mercure (lésions neurologiques, insuffisance rénale),
  • le vanadium (irritant des muqueuses du nez, bronches et yeux),
  • le cadmium (cancer de la prostate, lésions osseuses, pulmonaires et rénales),
  • l’étain (pneumoconiose, œdème cérébral),
  • le manganèse (lésions pulmonaires, neurotoxique),
  • le nickel (cancérigène au niveau du poumon et nez),
  • et l’aluminium (ostéoporose et fibromyalgie, Alzheimer).

Et même si la lutte est active, il reste encore des intoxications au plomb (saturnisme) et au cuivre.

Il s’agit d’un véritable problème car les métaux lourds sont extrêmement répandus dans l’eau potable du robinet (cuivre, plomb, cadmium), au niveau de notre alimentation (animaux ou de plantes élevés sur des sols et/ou avec eaux contaminées de déchets industriels, de l’air (polluants aériens, particules), et parfois dans nos bouches (amalgames dentaires) ou du fait des traitements par vaccin (la charge en mercure apportée par tous les vaccins font qu’ une charge cumulée toxique de 237 μg de thimoresal est finalement cumulée chez l’enfant, dépassant largement les doses recommandées, expliquant certains retards scolaires et troubles du comportement à type d’agressivité, hyperactivité, et parfois autisme).

La détection d’une intoxication aux métaux lourds est difficile car ils se stockent insidieusement, et ce depuis l’âge fœtal au cœur des tissus (en particulier le cerveau et autres tissus graisseux, puis les reins), le fœtus ayant la particularité de déjà capter les métaux lourds de la mère (d’où l’importance d’une grossesse hypotoxique). On observe donc un phénomène d’accumulation au fil des générations qui finit par émerger de nos jours, et que l’on peut doser dans le sang ou les cheveux ou par biopsie.

La chélation (prononcer « kélation ») est d’abord une approche médicale visant à désintoxiquer l’organisme des minéraux et des métaux nuisibles.

Chélation métaux lourds

 

On peut traiter par la chélation les intoxications aux métaux lourds. La chélation (du grec « khêlê » signifiant « griffes » ou « pinces » est le procédé par lequel une substance organique (l’agent chélateur) se lie à des minéraux ou des métaux ionisés (chargés électriquement), comme le fer, le calcium, le plomb, le cuivre, formant un complexe agent chélateur-métal lourd neutralisé qui est par conséquent non toxique, stable, inactif, et soluble, et ainsi éliminable par voie urinaire.

 

Produits phyto-thérapeutiques

La chélation peut se faire par voie orale par ingestion de produits phyto-thérapeutiques chélateurs comme les algues Chlorella vulgaris et spirulline, la pectine de citrus modifiée, la laminaria japonica, l’acide alphalipoïque… Elle peut également se faire par voie intraveineuse à l’aide de produits allopathiques (EDTA)

Donnez votre avis sur le Dr Cocchi
Donnez votre avis
sur le Dr Cocchi
Retrouvez nos vidéos sur Youtube
Consultez sa
chaîne Youtube