• Les fils PDO
    Les fils de polydioxanone (PDO) permettent de défroisser et de redensifier les tissus tout en traitant le relâchement cutané.
    Les fils PDO
  • Le peeling masque dépigmentant
    Le peeling dépigmentant est recommandé pour traiter les taches de vieillesse (lentigos), les taches solaires (vieillissement héliodermique), le masque de grossesse (mélasma), les pigmentations post-opératoires.
    Le peeling masque dépigmentant
  • Rides de la marionnette (plis d’amertume) : les fils PDO pour redensifier et rehausser les tissus
    Les rides de la marionnette, appelées également plis d’amertume, partent des commissures des lèvres et descendent sur le menton. Différentes techniques de médecine esthétique permettent de les traiter.
    Rides de la marionnette (plis d’amertume) : les fils PDO pour redensifier et rehausser les tissus
  • Cicatrices d’acné : l’association miracle du microneedling et du peeling PXR33
    Touchant de très nombreux adolescents, l’acné laisse parfois des cicatrices inesthétiques et indélébiles. Le Dr Christian Cocchi associe, pour traiter les cicatrices d’acné en creux, deux techniques complémentaires : le microneedling et un nouveau peeling modifié au TCA : le PXR33.
    Cicatrices d’acné : l’association miracle du microneedling et du peeling PXR33

Ces informations sont données à titre informatif mais ne remplacent en aucun cas une consultation. Pour une meilleure approche, consultez notre FAQ ou contactez le Dr Cocchi à La Teste de Buch - Arcachon et à Bordeaux.

Détatouage Laser Médical à La Teste de Buch - Arcachon et à Bordeaux

Qu’est-ce qu’un tatouage ?

Le tatouage consiste à déposer sous la peau entre l’épiderme et le derme des pigments de couleur sous forme d’encre qui peuvent être temporaires ou semi-permanents (c'est-à-dire capables de se dégrader dans le temps) ou définitifs (non dégradables, ni éliminables par l’organisme car trop épais, ils restent à vie là où ils ont été déposés).

Il existe plus de 100 types d'encres de tatouage dans le monde, et aucune règlementation n'existe pour accréditer la qualité de ces encres, même si en France existe le décret n° 2008-210 du 3 mars 2008 qui fixe les règles de fabrication, conditionnement et importation des produits de tatouage.

Il faut savoir que ce qui donne la stabilité et la vivacité des couleurs d’un tatouage provient notamment des pigments métalliques ou organométalliques, et ce sont ceux qui sont les plus toxiques voire cancérigènes, et tendent maintenant à être interdits, mais les usages persistent pour faire des beaux tatouages qui durent.

Les différents types de tatouage éligibles ou non au laser de détatouage médical

Détatouage laser

Outre les tatouages classiques « permanents » à encre non dégradable, ce sont les tatouages esthétiques de maquillage « permanent » des sourcils, tour des yeux ou des lèvres qui sont réalisés avec des pigments injectés sous l’épiderme qui se dégradent en quelques mois ou années, et dont on veut se débarrasser plus tôt car mal réalisés, ou par lassitude.

Egalement peuvent être détatoués les tatouages « semi-permanents » réalisés comme des tatouages traditionnels avec une encre injecté superficiellement dans l'épiderme (qui peut donc s’éliminer avec le renouvellement de la peau en quelque mois), ou avec une encre biodégradable (qui s’estompe en 3 à 5 ans mais parfois pas du tout !)

Les limites du détatouage au laser médical tiennent à la profondeur et quantité de pigments injectés : un tatouage trop épais et enchâssé de l’épiderme au derme superficiel jusqu’au moyen papillaire nécessitera parfois de 15 à 20 séances pour être atténué sans pouvoir véritablement disparaitre… Les limites du détatouage au laser médical tiennent aussi de la qualité et couleur des pigments. Les couleurs noires, bleu, rouge se détatouent assez facilement, en revanche les jaunes et verts (ou couleurs contenant ces pigments) sont plus difficiles, en particulier ceux qui sont vifs, éclatants, brillants car contenant des pigments métalliques ou organométalliques.

Ce n’est qu’au bout de 4 à 6 séances de laser de détatouage sur ces couleurs difficiles que l’on peut mieux prédire le résultat d’éclaircissement valable sera atteint avec un nombre raisonnable de séances.

Comment fonctionne le laser de détatouage médical ?

Le laser de détatouage médical émet une lumière laser pure qui n’a qu’une seule longueur d’onde, chaque longueur d’onde étant spécifique à une seule couleur. Cette lumière très intense (chaude) est délivrée sous forme de flash pendant un temps très extrêmement court (du millième de seconde - lasers classiques de détatouage occasionnant souvent des cicatrices car faisant exploser outre le pigment la peau adjacente), au millionième de seconde, voire nano ou pictoseconde - lasers Q switch de dernière génération sans cicatrice).

Fonctionnement détatouage laser médical

Cette lumière laser est uniquement captée par les pigments dont la couleur correspond à la longueur d’onde du laser, provoquant par effet thermomécanique une explosion des pigments en microparticules éliminables par l’organisme. On règle donc le laser sur sa longueur d’onde pour l’adapter à chaque couleur de tatouage, et sur sa puissance et durée d’impulsion pour l’adapter à chaque type de peau afin de ne pas la léser et occasionner des brûlures et cicatrices, et ceci doit être fait par un médecin formé au lasers.

Quelle est l’efficacité du laser de détatouage médical ?

Le laser de détatouage médical est la seule méthode qui permet de réellement effacer complètement un tatouage, mais c'est une technique longue (nécessitant de 8 à parfois 10-15 séances voire plus pour les couleurs délicates ou encres prohibées), douloureuse (c’est plus douloureux que le tatouage en lui-même, et une crème anesthésiante est souvent nécessaire, mais pas obligatoire) et parfois coûteuse si le tatouage est volumineux.

Le résultat est parfois incomplet, en particulier sur les tatouages de couleur verts ou jaune, ceux qui ont été recouverts, ou appuyés, tant les pigments sont répartis sur une épaisse profondeur, ou inclus dans le derme profond voire l’hypoderme. En ce cas le tatouage a bien été éclairci, mais il reste des pigments visibles.

Comment se déroule une séance de laser de détatouage médical ?

Après désinfection soigneuse de la peau tatouée, le faisceau laser apparaissant comme une tache rouge d’un diamètre allant de 2 à 6 mm est ciblé sur le tatouage. A l’impulsion, la lumière laser de détatouage est émise durant une fraction de temps très courte de 1 millionième de seconde, et on entend alors un claquement comme une explosion de pétard, correspondant à l’explosion de l’encre de tatouage qui est en partie pulvérisée en microparticules qui seront éliminées progressivement par les macrophages de l’organisme. Immédiatement après l’impact, la peau est complètement blanchie, mais elle reprend sa couleur initiale en quelques minutes du fait de l’afflux massif de sang sur la zone. Le faisceau laser est ensuite déplacé de part en part de sorte à traiter l’ensemble du tatouage.

A chaque impact, on ressent une douleur vive comme un grand coup d’élastique brûlant.
A la fin de la séance, le tatouage a repris sa couleur initiale, et la peau en regard peut être légèrement boursoufflée ou recouverte de micro gouttelettes de sang correspondant aux globules rouges qui ont été exfiltrés à travers la peau du fait de l’hyperpression engendrée par l’explosion des pigments. La peau n’est cependant pas lésée avec les lasers Q Switch, et donc le risque de cicatrice absent. Cet œdème de la peau dure de quelques heures à maximum 2 jours.

La séance est très rapide et dure de quelques minutes à une trentaine de minutes selon l’importance du tatouage. A la fin de la séance on applique une crème réparatrice sous pansement à garder quelques heures, puis la crème réparatrice est de nouveau appliquée matin et soir pendant quelques jours tant que la peau est gonflée, et bien sûr l’exposition solaire est déconseillée pendant ce laps de temps.

Combien de séances de laser de détatouage médical ?

Il faut classiquement à 8 à 12 séances de laser de détatouage médical à raison d’une par mois.

Le résultat produit par le laser de détatouage médical est progressif, le tatouage s’estompant au fur et à mesure des séances en intensité et changeant progressivement de teinte en allant vers une couleur chair marron se confondant avec celle de la peau. Parfois certaines zones du tatouage sont complètement éclaircies et d’autres non, témoignant la différence de quantité de pifgments mis par le tatoueur.

Quelles contre-indications au laser de détatouage médical ?

Il n’y a pas de contre-indication laser de détatouage médical, si l’on excepte les femmes enceintes par principe et les sujets hémophiles ou atteints de maladie cutanée en regard du tatouage.

Donnez votre avis sur le Dr Cocchi
Donnez votre avis
sur le Dr Cocchi
Retrouvez nos vidéos sur Youtube
Consultez sa
chaîne Youtube