• Les fils PDO
    Les fils de polydioxanone (PDO) permettent de défroisser et de redensifier les tissus tout en traitant le relâchement cutané.
    Les fils PDO
  • Le peeling masque dépigmentant
    Le peeling dépigmentant est recommandé pour traiter les taches de vieillesse (lentigos), les taches solaires (vieillissement héliodermique), le masque de grossesse (mélasma), les pigmentations post-opératoires.
    Le peeling masque dépigmentant
  • Rides de la marionnette (plis d’amertume) : les fils PDO pour redensifier et rehausser les tissus
    Les rides de la marionnette, appelées également plis d’amertume, partent des commissures des lèvres et descendent sur le menton. Différentes techniques de médecine esthétique permettent de les traiter.
    Rides de la marionnette (plis d’amertume) : les fils PDO pour redensifier et rehausser les tissus
  • Cicatrices d’acné : l’association miracle du microneedling et du peeling PXR33
    Touchant de très nombreux adolescents, l’acné laisse parfois des cicatrices inesthétiques et indélébiles. Le Dr Christian Cocchi associe, pour traiter les cicatrices d’acné en creux, deux techniques complémentaires : le microneedling et un nouveau peeling modifié au TCA : le PXR33.
    Cicatrices d’acné : l’association miracle du microneedling et du peeling PXR33

Ces informations sont données à titre informatif mais ne remplacent en aucun cas une consultation. Pour une meilleure approche, consultez notre FAQ ou contactez le Dr Cocchi à La Teste de Buch - Arcachon et à Bordeaux.

La Remise en Forme du Sportif : Reprise et Optimisation

Remise en forme du sportif

La remise en forme du sportif est capitale car l’ancien sportif qui s’y remet (Reprise) ou le sportif actif (Optimisation) sont particulièrement à risque, tant respectivement ils présument mal de leurs capacités résiduelles ou ils ignorent souvent leurs carences, et découvrent malheureusement cela à l’occasion de blessures musculaires (claquage, crampes, douleurs), ou baisse inexpliquée de force musculaire, blessures tendineuses (tendinites, bursites), douleurs articulaires précises à certains mouvement ou complétement aléatoires dans l’intensité et la survenue, baisse d’endurance, de résistance ou de vélocité du geste sportif, baisse de motivation, lassitude à l’entrainement, essoufflement trop rapide, troubles du transit, de l’humeur et du sommeil.

L’activité physique n’est excellente pour la santé qu’à la condition que l’organisme soit pendant l’effort en capacité de produire et délivrer la performance sans créer de troubles, et après l’effort en capacité de se réparer.

Or tout cela nécessite un apport nutritionnel et micro nutritionnel non seulement spécifique au sportif, mais qui doit aussi être quantitativement supérieur au sédentaire.

Recharger les aminés musculairesL’activité physique est particulièrement consommatrice et destructrice de vitamines, minéraux, hormones, neuromédiateurs, eau, et d’acides aminés musculaires qu’il faut recharger ou re-synthétiser.
Mais l’activité physique est aussi productrice de toxiques et toxines métaboliques et génératrice de radicaux libres qu’il faut neutraliser et/ou éliminer pendant et après l’effort.

Il est ainsi fondamental pour tirer les bienfaits d’une activité physique, s’y (re)mettre, la poursuivre sans encombre, et l’optimiser, de prendre une complémentation et supplémentation micro-nutritionnelle et phytothérapeutique adaptée, voire hormonale.

Le protocole de remise en forme anti âge l’ancien sportif qui s’y remet (Reprise) consiste, outre le programme sportif en lui-même privilégiant au début l’échauffement et l’endurance et les étirements tendino-musculaires à nettoyer et détoxifier l’organisme en lui apporter les vitamines, minéraux, oligo-éléments et acides aminés et gras essentiels intervenant principalement dans l’élimination des toxines, toxiques et des radicaux libres.

En cas de surcharge graisseuse, une phytothérapie adéquate additionnelle privilégiant l’accélération de la combustion du tissu graisseux plutôt que des réserves glucidiques est aussi proposée.

Le protocole d’optimisation du sportif actif et entrainé (Optimisation) consiste, outre le programme sportif en lui-même d’optimisation des performances générales ou du geste technique recherché ( programmes d’endurance, vitesse, résistance, prise de masse musculaire, sèche) , à d’abord s’assurer de la bonne performance des capacités digestives tant il est vrai que le sportif est souvent sujet à des troubles de la perméabilité intestinale perturbant justement la bonne assimilation des aliments et/ou compléments micro-nutritionnels qui sont souvent pris en automédication.
Il n’est pas rare à cet effet de retrouver des intolérances alimentaires qui limitent la performance ou sont responsables de tendinites à répétition ou douleurs articulaires. Symbiotiques, L glutamine, enzymes digestives et acides gras essentiels sont particulièrement intéressants à utiliser.

Ensuite, il faut évaluer le stock puis à remettre à niveau les vitamines, minéraux, oligo-éléments et acides aminés et gras essentiels, stimulateurs de monoxide d’azote intervenant dans l’oxygénation cellulaire, la production d’énergie adaptée à l’effort demandé, l’élimination des radicaux libres, l’élimination des lactates, l’anabolisme musculaire et la réparation tissulaire.

Enfin il faut savoir dépister et traiter le surentraînement , quand de surmenage fonctionnel il devient non fonctionnel (entrainant une incapacité prolongée à récupérer ou à maintenir ou à améliorer la performance à l’effort) voire devient un syndrome de surmenage pouvant durer plusieurs mois, avec problèmes de fréquence cardiaque, pression artérielle, inflammations diverses, baisse des réserves en glycogène et du taux de testostérone, baisse immunitaire avec infections récidivantes et troubles de l’appétit, du sommeil et de l’adaptabilité émotionnelle.

Donnez votre avis sur le Dr Cocchi
Donnez votre avis
sur le Dr Cocchi
Retrouvez nos vidéos sur Youtube
Consultez sa
chaîne Youtube