• Les fils PDO
    Les fils de polydioxanone (PDO) permettent de défroisser et de redensifier les tissus tout en traitant le relâchement cutané.
    Les fils PDO
  • Le peeling masque dépigmentant
    Le peeling dépigmentant est recommandé pour traiter les taches de vieillesse (lentigos), les taches solaires (vieillissement héliodermique), le masque de grossesse (mélasma), les pigmentations post-opératoires.
    Le peeling masque dépigmentant
  • Rides de la marionnette (plis d’amertume) : les fils PDO pour redensifier et rehausser les tissus
    Les rides de la marionnette, appelées également plis d’amertume, partent des commissures des lèvres et descendent sur le menton. Différentes techniques de médecine esthétique permettent de les traiter.
    Rides de la marionnette (plis d’amertume) : les fils PDO pour redensifier et rehausser les tissus
  • Cicatrices d’acné : l’association miracle du microneedling et du peeling PXR33
    Touchant de très nombreux adolescents, l’acné laisse parfois des cicatrices inesthétiques et indélébiles. Le Dr Christian Cocchi associe, pour traiter les cicatrices d’acné en creux, deux techniques complémentaires : le microneedling et un nouveau peeling modifié au TCA : le PXR33.
    Cicatrices d’acné : l’association miracle du microneedling et du peeling PXR33

Ces informations sont données à titre informatif mais ne remplacent en aucun cas une consultation. Pour une meilleure approche, consultez notre FAQ ou contactez le Dr Cocchi à La Teste de Buch - Arcachon et à Bordeaux.

La Revitalisation Hormonale & Sexuelle de la Femme à La Teste de Buch - Arcachon et à Bordeaux

Revitalisation Hormonale & Sexuelle de la Femme

Pré-menopause et ménopause : un impact important chez la femme.

Les femmes appréhendent toutes plus ou moins cette période de leur vie féminine et sexuelle qui se met en « pause », comme celle de leur production ovarienne d’estrogène et progestérone qui se tarit inéluctablement : la péri ménopause puis ménopause (qui se définit par l’arrêt complet des règles depuis plus d’un an).

Au-delà de l’impact psychologique de moins se sentir « femme » puisque plus en âge de procréer et mettre au monde des enfants, se surajoutent des symptômes et signes avant-coureurs de pré-ménopause qui peuvent s’étaler sur 2 à 4 ans à partir de 45 ans en moyenne : en même temps que les cycles deviennent irréguliers apparaissent une tension des seins, ballonnements abdominaux, instabilité du caractère et de l’humeur soit massacrée (dépression) ou massacrante (irritabilité, nervosité), insomnies (pré-ménopause).

Puis surviennent les fameuses bouffées de chaleurs, rougeurs, sueurs nocturnes, prise de poids et de masse grasse, fatigue, perte de cheveux , sècheresse de la peau qui se fripe sur les bras, cuisses, décolleté et visage, cystites à répétition et sècheresse vaginale avec douleurs aux rapports et baisse de la sensibilité clitoridienne et donc baisse de la libido, d’autant que les femmes se sentent moins femmes dans ce corps qui devient moins « attirant » et « performant ».

Est-ce pour autant qu’il n’y a rien à faire qu’à subir ?

Rester dynamique, heureuse, épanouie et sexuellement active pendant et après la ménopause : la revitalisation micronutritionnele et hormonale.

C’est possible, surtout si l’on constate précisément par un dosage sanguin ou salivaire biologique les taux en progestérone et estrogène, mais aussi de DHEA (hormone anti-stress et de régénération de la peau, précurseur des estrogènes et progestérone), hormone de croissance (des os , muscles et dégradation graisse), cortisol (diminue les processus inflammatoires ), mélatonine (sommeil) et pregnénolone (mémoire, précurseur de la DHEA).

revitalisation micronutritionnelle et hormonale

A ce compte-là, en l’absence de contre-indications (antécédents de cancer génitaux, d’accident thromboembolique veineux, porphyrie, ou maladie hépatique non stabilisée), on peut dans un premier temps stimuler la synthèse des hormones et rééquilibrer leur ratio en assurant un environnement micro nutritionnel adéquat des ovaires et surrénale à base de vitamines, minéraux, oligoéléments (Zinc, vit E,B6, Sélénium, Iode), acides gras et aminés essentiels, ou prescrire des phyto-adaptogènes (maca, ginseng, agnus castus, Trèfle rouge, sauge sclarée…) se comportant un peu comme des analogues des estrogènes et progestérone.

traitement à base d’hormones naturelles bio-identiques

 

Si la carence est bien installée, il suffit d’instaurer un traitement à base d’hormones naturelles bio-identiques. Cela se fait sous une surveillance clinique et biologique stricte permettant de ramener les taux hormonaux à des niveaux normaux non carencés. En ce cas seulement, et en l’absence de contre-indications d’antécédents de certains cancers familiaux, il n’y a aucun risque ni danger particulier puisque les taux hormonaux redeviennent normaux, et les hormones étant naturelles bio-identiques et non de synthèse, il n’y a pas de risque hépatique de surdosage.

Bien entendu, tout cela va encore mieux avec une bonne hygiène de vie notamment alimentaire et activité physique, qui est systématiquement proposée, et suivie car cela va mieux dès le premier mois de traitement, les symptômes gênants s’amenuisant progressivement.

Donnez votre avis sur le Dr Cocchi
Donnez votre avis
sur le Dr Cocchi
Retrouvez nos vidéos sur Youtube
Consultez sa
chaîne Youtube